Soins

Pédicurie médicale

Callosités :

C'est un épaississement et durcissement anormal de la couche de l'épiderme dû à des frottements répétés qui dans certains cas peu entrainer des crevasses.

Crevasses :

Il s'agit de lésions de la peau présentant un aspect fendillé. Les crevasses peuvent être plus ou moins profondes et sont généralement douloureuses, elles peuvent aussi saignées.

Durillon :

Le durillon est un épaississement circonscrit de la peau du pied de couleur jaunâtre aux endroits de pressions.

Cors :

Le cor est un épaississement de l’épiderme en forme de cône.
C’est une masse cernée blanchâtre ou jaunâtre dû à une pression anormale et répétée de la peau contre la chaussure ou à une déformation du pied. L'arthrite et le rhumatisme peuvent aussi en être les causes. Les cors sont souvent douloureux. Il en existe plusieurs sortes :

- Le cor dur est au niveau de la face dorsale du pied, tête des métatarses.

- Le cor mou, oeil de perdrix, est au niveau des espaces interdigitaux (entre les orteils)

- Le cor vasculaire, se présente au niveau de la partie dorsale des orteils et leurs extrémités.

- Le cor neuro-vasculaire se situe sur les articulations inter-phalangiennes, orteil en marteau ou extrémité de la phalangette. Très douloureux car s'y trouvent des nerfs.

- Le cor milaire n’est pas douloureux, mais gênant. Il se situe toujours à la plante du pied et au talon.

Oeil de perdrix :

L'oeil de perdrix est un cor mou qui se situe dans les espaces interdigitaux. C'est un épaississement en forme de cône qui rentre à l'intérieur de la peau. Souvent douloureux, la cause la plus fréquente est l'humidité, mais il peut être aussi causé par la compression des orteils dans les chaussures trop étroites, trop pointues et des talons trop hauts.

 

 

Ongle incarné

Un ongle incarné se définit par la pénétration de l'ongle dans les tissus soit par son bord latéral, soit par un angle de son bord libre. Il existe aussi bien sur le côté externe que sur le côté interne du gros orteil (le plus souvent). Mais l'ongle incarné peut quelque fois toucher les autres orteils. Les causes peuvent être diverses tel qu'une pression latérale due au port de chaussures trop courtes, des ongles bombés ou coupés trop court, des pieds plats, des traumatismes provoqués par la chute d'objets lourds sur l'orteil, mais les ongles incarnés peuvent être causés également par des troubles cutanés liés à la croissance. Très douleurs et sensibles au début puis douleurs insupportables pouvant s'accompagner d'un bourgeon charnu et saignant qui s'accompagne d'un liquide séreux.

Témoignages

 

Une professionnelle a qui je confie les pieds de mes patients. Je la recommande ! Au passage gros bisous Lelia

Déborah Stevens

Super travail super contente ! Merci Lélia Mayeur Brohez

Daniela Della Selva

Ongle mycosé

Une mycose de l'ongle, encore appelée onychomycose, est une infection d'un ongle par un champignon. Le gros orteil est le premier touché suite à une contamination l'ongle prend une coloration jaune, brune ou s’affuble d’une tache blanche, s’épaissit et se détériore jusqu'à la perte de l'ongle. L'humidité est la première cause pour qu'une mycose s'installe et s'étend.

 

Onychoplastie

C'est une technique qui consiste à réaliser et à poser une plaque unguéale artificielle sur l'ongle. Cette plaque en matériaux synthétiques a pour but principal de préserver la fonction liée à l'ongle : protection de la phalange et innervation sur la partie molle de l'appui.

-> Indications : Coupe trop large de l'ongle, onychoptose (chute de l'ongle), suite au traitement de certains hématomes sous-unguéaux, ongles fragiles, certaines courbures anormales de l'ongle.

-> Principes d'action : En fonction de l'indication, les onychoplasties permettent de conserver la place de l'ongle au niveau du sillon péri-unguéal, de consolider ou de reconstituer un ongle, de modifier le sens de courbure d'un ongle en première intention ou de consolider un traitement par orthonyxie.

Les matériaux utilisés sont des matériaux dentaires, résine de méthacrylate de méthyl qui sèche à l'air libre ou résine photopolymérisable à la lumière UV, qui permettent de respecter les règles d'hygiène lors de la pose. Ces matériaux n'adhèrent pas à la peau.

 
Orthonyxie

c'est une technique podologique qui permet de corriger des courbures unguéales (courbures des ongles) grâce à une orthèse d'ongle. Cette orthèse est réalisée lorsque la courbure d'un ongle génère des conflits entre la plaque unguéale (l'ongle) et les tissus péri-unguéaux. Le but de l'orthonyxie est de réduire la déformation de l'ongle et donc les douleurs. L'orthonyxie consiste à fixer sur l'ongle un dispositif qui agira comme un ressort en faisant jouer une tension constante qui ira à l'inverse de la force exercée par l'ongle. L'ongle se verra obliger de se redresser et de reprendre une bonne position.

 

Orthoplasties

Ce sont des orthèses protectrices ou correctrices en silicone, amovibles, fabriquées sur mesure, destinées à traiter les déformations et leurs conséquences. (ex: Hallux valgus, cors douloureux, orteils en marteau ,....)

-> Les orthoplasties de posture sont réalisées pour diminuer les déformations réductibles et soulager les douleurs.

-> Les orthèses de nuit (contention nocturne), en matériau rigide, permettent de maintenir une posture corrigée.

-> Les orthèses de jour (orthoplastie de protection pour l'adulte) portées dans la chaussure, sont réalisées en élastomère de silicone très souple. Des butées modifient la position de l'orteil et évitent la pression élective au niveau de la zone à protéger en reportant celle-ci à la périphérie. Elles sont à même de supprimer les contraintes et font donc régresser l’hyperkératose, elles représentent le traitement de nombreuses pathologies chroniques.

Pieds diabétiques

Parmi les nombreuses complications du diabète (insuffisance rénale, infarctus, accident vasculaire cérébral, rétinopathie, etc.), le pied n’est pas épargné. Les complications podologiques sont fréquentes chez le diabétique; des lésions graves pouvant même, dans les cas les plus sévères, conduire à des amputations.

Les lésions du pied chez les diabétiques débute en général par des traumatismes, souvent très minimes. Ces lésions du pied doivent être prises en compte très sérieusement car elles peuvent, dans certaines situations, entraîner une amputation. Les lésions du pied peuvent être provoquées par une artérite ou une neuropathie, deux complications fréquentes du diabète, parfois associées à une infection. L'infection est un facteur aggravant de ces lésions.

 

Le diabétique présente des troubles de la sensibilité à la chaleur et au froid. Il présente également une diminution de la sensation de douleur : il ne perçoit pas les traumatismes pouvant survenir sur le pied et peut se blesser sans s'en apercevoir. Il présente souvent une sécheresse de la peau provoquant des fissures pouvant être à l'origine d'infections. Des déformations des pieds entraînant des callosités peuvent survenir et être sources de blessures ultérieures. Une lésion du pied négligée et insuffisamment prise en compte comme elle le devrait, peut malheureusement avoir des conséquences graves comme une amputation.

 

Les pieds, qui peuvent avoir perdu leur sensibilité, sont plus exposés aux blessures. Soigner ses pieds, avoir une hygiène irréprochable, couper les ongles, avoir des chaussures confortables et consulter régulièrement un podologue limitent les risques de voir survenir des lésions du pied, très préjudiciables pour les diabétiques. Il est également recommandé de laver chaque jour les pieds à l'eau tiède et au savon, de bien les sécher et de s'essuyer entre les orteils afin d'éviter l'apparition de mycose entre les doigts de pied pouvant provoquer une surinfection, d'appliquer une crème hydratante si la peau des pieds est sèche et de poncer les durillons et les cors à la pierre-ponce par exemple. Il est important d'examiner ses pieds tous les jours en utilisant un miroir ou en se faisant aider. pour vérifier l'absence de plaie, de durillons, de mycose... Consulter une pédicure régulièrement afin d'éviter gangrène et amputation est donc important.

 

Verrues

Ce sont des tumeurs bénignes mais contagieuses, qui résultent d'une prolifération de cellules de l'épiderme. En raison de la pression sur la plante des pieds, la verrue est repoussée vers l'intérieur et peut être recouverte d'une couche de peau dure. Une verrue plantaire peut devenir très douloureuse si elle n'est pas traitée. Le traitement est indolore et alternatif à l'azote liquide, celui-ci consiste à l'application d'un verrucide puis recouvert par un pansement occlusi qu'il faudra garder entre 5 à 7 jours. Il faudra ensuite, venir le faire enlever.

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now